Notre plus grand ennemi, c’est nous !

Avez-vous remarqué que nous passons notre temps à nous juger, à nous invectiver, à nous houspiller et à nous affubler de noms d’oiseaux qui parfois ne sont pas piqués des hannetons. Nous sommes notre pire juge. On n’est pas assez comme ceci ou comme cela, on trouve toujours quelque chose à redire sur notre physique ou sur la façon dont nous gérons les choses. Bref ! nous sommes une véritable catastrophe ambulante pour nous-mêmes.

Quand on prend conscience de cela, on fait un grand pas vers l’amour de soi. J’ai été cette personne, il m’arrive encore parfois d’avoir de telle pensée, je suis humaine, mais je l’arrête de suite car elle est stérile et surtout elle ne m’aide pas à avancer vers mon accomplissement personnel et vers le chemin que je me suis tracée.

J’ai envie de vous dire que vous êtes tous et toutes des personnes formidables et que vous avez un énorme potentiel mais qui est bridé par vos pensées négatives vis à vis de vous. Vous êtes comme vous êtes, vous avez des forces et des faiblesses. Vous avez le droit d’éprouver des sentiments et de ne pas être toujours au top de votre forme. Vous êtes humain,  pas un robot !

Arrêtez de vous critiquer sans arrêt et regardez plutôt ce que vous avez accompli jusqu’à maintenant. Si vous faîtes cet examen en toute honnêteté, vous vous apercevrez que vous avez appris de vos expériences qu’elles soient bonnes ou mauvaises. Ce sont ces apprentissages qui vous ont façonné et qui ont fait la personne que vous êtes aujourd’hui !

Est-ce que l’enfant qui apprend à faire du vélo et tombe se pose ce genre de question existentielle ? non, il remonte sur son vélo ! il veut réussir à faire du vélo et peu importe le temps que cela lui prendra. Il ne se critique pas, il sait instinctivement qu’il n’y arrivera pas du premier coup, mais il persévère encore et encore jusqu’à son but ultime.

En devenant adulte, on oublie cette âme d’enfant, qui est pourtant bien là ! On oublie que la vie est un formidable terrain de jeu , on a perdu cette capacité de s’amuser et de s’émerveiller. On a négligé l’enfant qui est en nous pour devenir des adultes ennuyeux , pétris de complexes échafaudés par notre esprit tortueux.

On ne doit jamais oublier que la vie est un miroir et que vous renvoyez ce que vous êtes. Si vous avez de l’amour pour vous, vous renverrez de l’amour vers l’autre. Vous imaginez ce fabuleux pouvoir que nous avons tous et toutes en nous ! celui de faire rayonner l’amour pour que demain, nos enfants puissent vivre dans un monde meilleur.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s